mercredi 24 juillet 2024
AccueilRH - emploiFidélisation des salariés dans l’IT : les 3 éléments clefs à connaitre

Fidélisation des salariés dans l’IT : les 3 éléments clefs à connaitre

Date :

La rémunération et les avantages sociaux

La fidélisation commence nécessairement par un élément fondamental, la rémunération. Le salaire perçu, c’est pour le salarié la première reconnaissance du travail effectué : il doit être en adéquation avec les compétences de l’employé et doit également être aligné avec les salaires proposés sur le marché. S’il y a un décalage trop fort en comparaison d’autres postes dans des entreprises similaires, il va être difficile de le compenser par un autre élément. Le salarié aura toujours ce sentiment de ne pas être reconnu à sa juste valeur, tout autre effort de fidélisation butera sur ce sentiment d’injustice. L’employeur doit donc veiller à suivre l’évolution des salaires en n’omettant pas de répercuter les éventuelles augmentations sur l’ensemble de la pyramide. La revalorisation des salaires doit concerner toute l’entreprise, sinon l’employeur prend le risque de démotiver et de perdre ses employés les plus expérimentés.

Viennent ensuite les autres éléments fidélisant que sont les avantages sociaux qui diffèrent d’une entreprise à l’autre. Nous pouvons citer les jours de repos ou RTT, le compte épargne-temps, le télétravail. La Direction peut également compléter la politique salariale par une politique de rémunération composée de parts variables ou de primes, récompensant l’engagement et la qualité de la réalisation des missions confiées.Tous ces éléments créent un lien de confiance mutuelle, valorisent et responsabilisent les membres d’une équipe : leur autonomie et leur investissement dans le travail sont alors valorisés. 

Le sens donné au travail : des missions claires et un cadre de travail stimulant

Le deuxième élément important dans la fidélisation est celui du sens dans le travail, donné par l’entreprise et reçu par le salarié. Au sein d’une ESN, une totale transparence sur les exigences et les attendus d’une mission doit se faire en vérité, c’est-à-dire en exprimant clairement l’utilité, les objectifs et les besoins du client. Un coéquipier qui bénéficie d’un cadre clair sait où il va et appréhende correctement les problématiques de sa mission. Il donnera ainsi du sens à son travail et montera en compétence sur le sujet de manière plus évidente.

Ce sens du travail prendra d’autant plus d’ampleur s’il est partagé en équipe. Citons pour cela les organisations de travail en mode plateau qui, par la présence régulière de tous les membres de l’entreprise sur un même lieu au même moment, favorisent l’entraide, l’envie de réussir, le partage de compétence, la connivence et l’esprit d’équipe. Plus le sens donné et les valeurs choisies par l’entreprise seront respectés et vécus, plus les salariés y adhèreront naturellement. Ils seront ensuite les meilleurs ambassadeurs pour véhiculer les atouts de leur entreprise.Le cadre de travail est donc primordial pour motiver et fidéliser ses équipes, il développe le sens du service et assure ainsi la satisfaction du client.

Fidéliser en créant le mouvement

Du mouvement née la motivation. C’est le troisième élément clef de la fidélisation. Les ingénieurs de l’IT souhaitent continuer d’apprendre, de découvrir, de se former, d’évoluer ! L’entreprise doit prendre en compte ce besoin de curiosité, de modernité dans les technologies utilisées sur les projets et d’avancement Comment ? Les réponses sont diverses et vont de la mise en place d’une veille technologique efficace, de l’envoi d’ambassadeurs sur des évènements Tech type salons ou forum, du développement de solutions dans le cadre de la R&D, ou encore l’organisation de formations, qu’elles soient externes ou internes au travers de salariés experts. Acquérir de nouvelles compétences, transmettre son savoir-faire, le mouvement se fait dans les 2 sens, il évite au coéquipier de ressentir de la stagnation sur son poste.

Quant à l’évolution de carrière, elle doit être abordée officiellement lors des entretiens annuels ou professionnels, mais aussi se faire dans des moments plus informels et spontanés. Les salariés sont souvent demandeurs de temps en one-one avec leur Manager, courts mais réguliers. L’entreprise doit savoir créer du lien et privilégier des moments de disponibilité afin de mesurer la motivation de chacun.

La fidélisation de ses équipes passe donc par différents vecteurs qui forment comme un cercle vertueux : une politique salariale juste et motivante récompense l’investissement dans le travail et valorise le salarié. Avec un cadre de travail clair et empreint de valeurs fortes, elle donne les bonnes conditions pour favoriser l’engagement, la progression, l’accélération de carrière et donc l’augmentation du salaire !

Par Marie d’Aboville-Carnot, Chief People Officer chez SpikeeLabs

 

 

Derniers articles

Dans la même catégorie

SASETY complète sa dream team

SASETY renforce son équipe d’experts et accueille David WERQUIN  au...

SMILE recrute son nouveau CFO Groupe

Le groupe SMILE renforce son équipe de Direction pour...

Les ambitions de Hop-place : recruter trente talents pour soutenir sa croissance

Hop-place, la start-up fondée par Guillaume WEYLAND et Laurent...

Altospam en pleine expansion : 35 postes à pourvoir prochainement

Altospam, pionnier et acteur historique français de la lutte...

Julian Chenard prend les rênes d’Agorinfo en tant que General Manager, selon WeSoft

WeSoft, fédérateur d’éditeurs de logiciels verticaux, fait évoluer sa...